En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Actualités

Le Vigilant

Par SANDRINE KERALDY, publié le vendredi 9 février 2018 16:51 - Mis à jour le vendredi 9 février 2018 16:54
2114154.jpg
le séjour d'étude à Brest

Un séjour inoubliable à la base navale de Brest

 

Lundi 29 janvier, nous (classe de 1MELEC) sommes impatients d'arriver à la base navale de Brest. Dès notre arrivée en fin d'après-midi, nous avons été agréablement surpris par l'accueil que les marins nous ont offert lors de la visite de la frégate La Motte-Picquet (nom d'un officier de marine français du XVIIIᵉ siècle). Après le dîner, nous avons pu nous promener sur les quais pour voir différents navires et profiter des explications données par le lieutenant de vaisseau Arnaud Guérin. Le lendemain matin : rendez-vous avec des officiers mariniers qui nous montrent le fonctionnement des simulateurs. Ces derniers servent à former les équipages et à renouveler leurs connaissances et compétences en les plaçant dans des situations les plus réalistes possibles. L'un des simulateurs est équipé d'une plate-forme mobile simulant les mouvements du bâtiment en mer. L'après-midi, nous prenons la direction de la presqu'île de Crozon. Là, nous avons découvert la maintenance des aéronefs qui peuvent être des hélicoptères ou des avions. Ici, il s'agit de petits hélicoptères appelés Alouette, commercialisés dans les années 60 et qui restent en état de vol très longtemps. La preuve, c'est qu'aujourd'hui, beaucoup sont toujours en activité. Nous avons également vu un Lynx, hélicoptère qui suit la frégate La Motte-Picquet et dont la mission principale est de détecter les sous-marins. Dans un autre bâtiment, nous avons observé un NH90, grand hélicoptère appelé aussi Caïman. Depuis ce lieu ouvert sur un terrain d’entraînement, nous avons pu apercevoir des soldats descendre d'un hélicoptère en vol à l'aide d'une corde. Nous sommes allés, ensuite, visiter le CESSAN, Centre d’Entraînement à la Survie et au Sauvetage de l'Aéronautique Navale. Ses 17 plongeurs instructeurs accueillent environ 1600 personnes par an pour les former à la survie en cas de chute d'un aéronef. En plus des militaires, le CESSAN reçoit des civils comme la garde rapprochée du Président de la République. Il est doté d'un bassin d’entraînement de 6,50 mètres de profondeur et 50 mètres de long. Une grue plonge dans l'eau une cabine qui peut représenter différents types d'aéronefs, des machines simulent des intempéries (tempête, fortes pluies, orage, bruit intense...) et les stagiaires doivent apprendre à s'extraire de la cabine sans paniquer. Nous partons, ensuite, pour l’Île Longue où se trouve Le Vigilant. Il s'agit d'un Sous-marin Nucléaire Lanceur d'Engins (SNLE), qui mesure 138 mètres de long et 12,50 mètres de diamètre. Il est équipé de 16 missiles M51 possédant chacun 6 têtes nucléaires. Pour clôturer cette superbe journée, la visite de ce bâtiment a été la cerise sur le gâteau !On se rend compte de la taille impressionnante de ce sous-marin lorsque l'on se trouve dessus et à l'intérieur ! A notre retour à la base navale de Brest, nous sommes attendus par le Commandant et quelques membres de l'équipage bleu du Vigilant. Nous avons eu la chance de pouvoir échanger avec eux. Le lendemain, nous avons participé à un cours d'électrotechnique en lien avec le fonctionnement du sous-marin.

 

Nous avons réellement apprécié notre voyage d'étude à Brest. Les marins nous ont accueillis chaleureusement. Nous avons beaucoup appris et la vue sur la rade de Brest est magnifique ! Ce séjour est une expérience enrichissante que nous ne sommes pas prêts d'oublier.

 

 

Jocelin Cavoleau, 1MELEC

Catégories
  • sortie pédagogique
  • voyage scolaire